La vraie poésie est vélocité. Seule la rapidité du regard permet de dépasser la pesanteur, la lenteur de nos pauvres moyens d'exprimer la vérité, sur la page comme sur la toile. C'est la vitesse du rêve, la vitesse supersonique, celle qui va plus vite que l'émission d'un stéréotype ou d'une idée toute faite, qui s'invite ici dans le champ de l'art pour l'inséminer à nouveaux frais.

 

Le vertige danois de Paul Gauguin de Bertrand Leclair

 

Participation à une oeuvre collective organisée par l'Art A Vous, Artothèque

Masques - Avril 19

Les ptits vélos de ma tête - Janvier 19